Opel Astra L 2021 Officiel 2

Opel Astra ‘L’ 2022 : la Kadett moderne ?

L’Opel Astra se renouvelle et comme pour chacune de ses dernières nouveautés, cette création du Blitz change tout dans son design. La page General Motors de la marque allemande est définitivement tournée, et cette Astra apparaît comme une nouveauté à part entière, affirmant sa germanité… tout en profitant des technologies les plus à jour du groupe Stellantis.

Opel Astra L : pourquoi L ?

Selon une longue tradition Opel, les générations de modèles reçoivent une lettre majuscule pour être distinguées les unes des autres. Et si l’Astra n’en est qu’à sa sixième génération, on ne parle pas d’Astra F mais bien d’Astra L puisqu’elle intègre l’héritage de la Kadett, son ancêtre dont la tout première version a vu le jour en 1937 !

Cela ne nous rajeunit pas, alors que l’Astra L, elle, n’a jamais paru aussi moderne. Il faut dire que la génération actuelle, lettrée K, bien qu’élue voiture de l’année 2016, a réalisé une carrière presque anonyme après une première année prometteuse – elle ne s’est écoulée qu’à 3200 unités en 2020 en France. Résultat, tout change donc pour faire mieux !

Première étape pour y parvenir, le style, l’un des premiers motifs d’achat. Celui de l’Astra L reprend les principes du concept GT Xperimental, depuis déclinés en série sur le Mokka et les restylages des SUV Crossland et Grandland, avec une large calandre horizontale “Vizor” noir et la possibilité, en option, d’avoir une teinte bicolore.

Les lignes sont tendues et d’une lecture plus simple : une longue étrave sur le capot, des ailes et hanches très larges, et des signatures lumineuses tracées presqu’au cordeau pour élargir visuellement la voiture. Notez ainsi la custode latérale du montant C, dont la forme en triangle rappelle… la Kadett ! Dans la pratique, l’Astra L mesure toujours 4,37 m de long, 1,86 m de large (1,87 m auparavant), le tout sur un empattement de 2,675 mm (+13 mm), qui confirme sa construction sur la plateforme EMP2 V3 de PSA.

Une Opel Astra cousine des Peugeot 308 et DS 4

De telles dimensions trahissent le legs technique des compactes françaises, elles aussi dévoilées en 2021, les nouvelles Peugeot 308 et DS 4. Au sein du groupe PSA et à plus forte raison chez Stellantis, tout nouveau modèle partage un maximum de ses composants avec les autres marques, toutefois le style est préservé ainsi que le comportement routier, permettant à chaque voiture de conserver ses propres caractéristiques distinctives.

Ce mécano industrialo-identitaire, déjà fonctionnel pour le quatuor de SUV 3008 / DS 7 / C5 Aircross / Grandland, est traduit à présent dans les compactes classiques de segment C et l’Opel Astra n’a ainsi rien d’une 308 ou d’une DS 4 rebadgée ! Bien malin serait d’ailleurs celui qui saurait leur trouver des traits communs, au-delà des seules proportions où l’on remarque la longueur affirmée du capot.

Côté motorisations aussi, la proximité avec les nouveautés françaises se remarque : l’Astra sera proposée en hybride rechargeable selon 2 niveaux de puissance, 180 et 225 ch. Du pur thermique est aussi prévu en Essence PureTech et Diesel BlueHDi de 110 à 130 ch avec boîte manuelle 6 ou boîte auto 8 rapports. Pas d’électrique pour l’instant, une telle déclinaison n’étant attendue pour la Peugeot 308 qu’en 2023. Notons enfin que la nouvelle Astra, en plus d’y avoir a été conçue, sera produite en Allemagne dans le berceau d’Opel à Rüsselsheim, aux côtés… de la DS 4, première DS produite de l’autre côté du Rhin.

Imaginée sur des critères allemands

Symbole de cette germanité préservée, l’Astra est promise à l’épreuve de l’autobahn, c’est-à-dire stable à hautes vitesses grâce à un suspension à jambes McPherson à l’avant, barre de torsion à l’arrière, et avec une rigidité de torsion supérieure de 14 % par rapport à l’Astra K. De la même façon, le freinage a été optimisé pour offrir des décélérations franches tout en gardant de la stabilité en virages comme en lignes droites.

L’éclairage matriciel Intelli-Lux a été imaginée sur le même principe, afin de voir du mieux possible quand on roule à vitesse illimitée : 84 diodes sont installées dans chaque phare, installé bas dans le bouclier. Leur faisceau s’adapte en quelques millisecondes pour ne pas éblouir les autres usagers, chaque modules de LED pouvant s’éteindre et s’allumer une fois les autres véhicules détectés.

De même à bord, où les sièges de l’Astra L choisis par Opel sont certifiés par l’AGR, une association allemande engagée pour le confort dorsal, et implantés 12 mm plus bas que l’Astra K. Ces sièges pourront recevoir un réglage lombaire électropneumatique, être ventilés, massants et chauffants à l’avant comme à l’arrière (seulement en finition cuir Nappa), ou recouverts d’Alcantara.

Opel Astra L 2021 Officiel 13

Une Opel Astra à l’habitacle tout confort

Surtout, c’est l’instrumentation qui progresse en lisibilité : le Pure Panel, l’architecture d’infodivertissement d’Opel, se manifeste par 2 écrans de 10 pouces continus (en option sous un vitrage total) et dispose d’un revêtement anti-reflets, sans visière comme on en trouve sur le Mokka. Les commandes physiques sont réduites au maximum, et les menus sont promis “intuitifs et sans stimuli visuels irritants” !

Quant à la connectivité, l’Astra accepte Android Auto et CarPlay en Bluetooth. Seule la climatisation conserve des boutons physiques pour plus d’accessibilité.

Opel Astra L 2021 Officiel 14

Côté design, place à des lignes franches et droites sur les contre-portes mais aussi à une simplicité totale en console centrale, avec un basculeur discret pour les versions à boîte automatique comme sur les dernières PSA. La jante du volant est la plus fine du marché, permettant une large visibilité sur l’écran d’instrumentation centrale, doublé d’une vision tête haute. Une vision à 360° est présente pour les manœuvres ainsi qu’une conduite semi-automatisée de niveau 2 “Intellli-Drive”. Le coffre, enfin, atteint 422 litres, avec un plancher réglable en hauteur.

Rendez-vous à l’automne pour la commander !

Les livraison commencent au début de l’année 2022, à quelques mois d’écart avec les autres compactes françaises. Le duel commercial avec la Volkswagen Golf, ou encore la prochaine Renault Mégane qui sera 100 % électrique, sera alors relancé : nous pourrons alors mesurer si le renouveau d’Opel, en plus d’être esthétique, est bien suivi d’effet dans les choix des consommateurs.

Galerie photos complète – Opel Astra L

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021