Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602183

Nouveau Land Rover Defender : reborn to be (re)wild

Emblématique, rustique, chic, pratique et anachronique, le Land Rover Defender est devenu iconique au fil de sa longue, très longue carrière. Après une retraite méritée en 2016 (soit près de 70 ans d’activité !), le voici de retour dans une toute nouvelle génération. Un succès en devenir ? Voici les premiers éléments pour en juger !

Un style moins anguleux à la sauce néo-rétro

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602188

Succéder à un véhicule à l’image forte comme le roc n’est pas chose facile. Mais Land Rover semble avoir trouvé la bonne recette pour séduire à la fois les puristes et une nouvelle clientèle en quête de modernité. Ainsi, si l’on retrouve le gabarit et à l’arrière bien vertical, le nouveau Land Rover Defender reprend l’esprit et l’allure du concept-car DC 100, présenté au Salon de Francfort en 2011. Oui, Land Rover a pris le temps de mûrement réfléchir au remplacement de son icône !

Par souci de respect pour ses aînés et parce qu’un Defender doit ressembler à un Defender, la face avant est bien loin des dernières productions de la marque, notamment les Range Rover Velar et Evoque à la ligne très fluide et aux phares effilés. Les optiques sont plus une évocation du précédent Defender qu’une réédition. Les phares sont cette fois-ci en demi-cercle, encadrés d’un carénage rectangulaire, et on retrouve les deux ampoules latérales de l’ancêtre (clignotant et veilleuse), plus discrètes, intégrées et rapprochées. La calandre supérieure à barrette horizontale a un on-ne-sait-quoi de Land Rover Freelander de seconde génération. À noter, il existera différentes variantes de face avant en fonction de la version choisie.

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602181

Parmi les évolutions stylistiques notables, on remarque aussi que les angles du Defender s’arrondissent et s’adoucissent, même si le rebord typique sous la ligne des vitres perdure. Le pare-brise s’incline et les charnières de portes apparentes laissent place à des panneaux bien lisses pour fluidifier la ligne.

Une écope vient se greffer sur les ailes avant façon Range Rover tandis qu’un panneau siglé Land Rover vient habiller la vitre de custode arrière, que ce soit sur la version courte ou la version longue, tout comme la vitre de toit. 

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602167

Car ces deux carrosseries sont bien reconduites ! Elles reprennent les dénominations 90 et 110 en référence aux empattements et aux dénominations adoptées en 1990 versions (90 et 110 pouces de, soit respectivement 236 et 279 cm). La version 110 atteint désormais 5 mètres de longueur.

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602187

Enfin l’arrière préserve l’esprit du Defender en se dressant à la verticale et accueillant les feux minimalistes tout en hauteur le long de la porte de coffre, laissant les ailes arrière prendre leurs aises en largeur. La roue de secours trône toujours à l’extérieur, couverte ou à l’air libre selon les versions. Un choix motivé par la volonté de faire le porte-à-faux le plus court possible et garantir un angle de fuite de 40° !

One Defender to rule them all

Finie l’offre simpliste avec deux longueurs et deux motorisations ! La gamme nouveau Defender grandit elle-aussi, avec deux carrosseries, toutes deux déclinées en version commerciale, quatre niveaux de finition base, S, SE et HSE comme sur les autres modèles plus une édition de lancement « First Edition » et une édition dédié au tout-terrain baptisée X. À cela s’ajoutent 4 packs d’accessoires aux noms explicites : Adventure, Country, Explorer et Urban. 

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602182

La première est la plus rustique du lot. Jantes en tôle, face avant et bas de caisse en plastique noir, sabots en métal, elle se destine aux aventures dans la boue et autres terrains non bitumés. Un coffre extérieur vient de greffer sur la vitre arrière et un système de rinçage extérieur permet de nettoyer le véhicule après une virée à la campagne. 

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602192

Le pack Country rend le nouveau Defender un peu plus cossu, avec des bavettes à l’ancienne et une grille de séparation du coffre.

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602180

Dans sa version Explorer, le décor de la calandre inférieure se pare de gris argentétandis que le couvre-roue de secours fait son apparition sur le coffre, un système d’admission d’air grimpe le long de l’aile avant et le toit se pare d’une galerie accessible via une échelle rétractable. En plus de ces équipements destinés aux voyages en terrain hostile, le nouveau Defender Pack Explorer soigne son style avec un décor de capot noir mat.

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602191

Enfin, la version Urban répond aux attentes des habitants des quartiers chics. La calandre supérieure est peinte, surmontant le décor argenté de la calandre inférieure, du même matériau que la plaque de seul arrière. À l’intérieur, une petite touche plus chic que sportive apparaît, avec un pédalier en métal.

Un intérieur enfin accueillant et cossu  

Le tableau de bord est dans un certain sens une bonne synthèse des tableaux de bord contemporains de la gamme, en terme de fluidité et de simplicité, et de celui du précédent Defender, rectiligne et fonctionnel. Entre deux “planches” de bord creusant un espace bien droit devant le passager avant, prend place l’écran tactile de 10 pouces de façon minimaliste. La mise à niveau multimédia a été prise au sérieux. La connectivité est poussée, intégrant 4G, WiFi et mises à jour à distance.

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602165

Cette interface digitale surmonte un combiné horizontal et quasiment à plat regroupant le levier de vitesses de la boîte automatique et les commandes de climatisation. Une disposition qui nous évoque le Citroën Berlingo (oui, osons la comparaison !). Restons dans le numérique avec les compteurs, qui pourront être entièrement digitaux. Malgré ces touches technologiques, la première impression est d’avoir affaire à un intérieur très sobre, qui pourra être égayé par différentes teintes (du beige et du kaki notamment).

Nous parlions “du” passager avant, mais aurions plutôt dû écrire “du ou des”. En effet, entre les deux sièges pourra prendre place selon les versions et options choisies un espace vide, une console centrale, ou un strapontin escamotable ! Après avoir fait le rapprochement avec un Berlingo, nous éviterons toutefois d’opposer au Land Rover Defender la modularité du Fiat Multipla. Nous saluerons plutôt l’exploit de la firme britannique, qui a créé la première 3 portes (version 90) pouvant accueillir 6 passagers !

Entrée dans le haut de gamme par la grande porte

Affichage tête haute (finition X), tableau de bord virtuel (S), détection de trafic arrière et détecteur de véhicule dans l’angle mort (SE), caméra panoramique 360°, détection d’obstacle et freinage d’urgence, régulateur de vitesse adaptatif (HSE), phares Matrix-LED (First Edition), rétroviseur intérieur Clearsight (restituant l’image d’une caméra si la rétrovision est encombrée, dès la finition SE)… Le Defender fait sa pleine entrée dans le 21è siècle ! 

Il pense aussi au confort, qui n’était pas le point fort de son ancêtre, avec la sellerie cuir dès le 2è niveau de finition (S), le démarrage sans clé, la direction électrique (SE), les sièges chauffants à toutes les rangées et une sono digne de ce nom signée Meridian, en 400 W (SE) ou 700W (X). De série, on pourra compter sur l’allumage automatique des phares et essuie-glaces, la climatisation auto bi-zone l’assistant feux de route ou encore, sur la version 110 uniquement, la suspension pneumatique. 

Defender oblige, il n’oublie pas les équipements dédiés à son efficacité en tout terrain. Dès la version base, le système 4 roues motrices Terrain Response l’équipe, avec l’incontournable boîte de transfert double gamme ou encore le contrôle de vitesse en descente. Une version améliorée est disponible sur la First Edition, le Terrain Response 2 (sur 90) et une version configurable (sur 110), permettant d’adapter les différents réglages (différentiels, train moteur…) en fonction de son expérience, de ses habitudes…

Du muscle et de l’hybride !

Au lancement, le nouveau Land Rover Defender sera disponible avec 4 motorisations : deux Diesel de 200 et 240 ch, un essence 4 cylindres de 300 ch et un essence 6 cylindres de 400 ch. Sur ce dernier est introduite la micro-hybridation 48V, qui présentera un avantage certain sur ce type de véhicules, qui ne sont plus en odeur de sainteté. Procurant jusqu’à 142 Nm de couple au redémarrage (soit un total de 550 Nm cumulé), il permettra des économies de carburant et limitera ses rejets de CO2. Comme sur le nouveau V6 diesel 55 TDi chez Audi, implanté sur les S6, S7 et SQ5, le bloc électrique de 7kW (eSupercharger) permettra aussi de booster l’arrivée d’air au turbo à bas régime, pour une puissance immédiate et un 0 à 100 km/h en 6,1 secondes seulement. Pas suffisant ? Une version hybride-rechargeable est également au programme et promet encore plus de muscle et d’économies !

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602179

Les versions diesel, connues dans la gamme Land Rover, proposerons quant à elle un couple de 430 Nm tandis qu’en essence P300 cette valeur sera à peine plus faible, à 400 Nm. Ce qui restera suffisant pour se sortir de situations délicates et pour aider un ami en difficulté : le nouveau Defender pourra tirer jusqu’à 18 tonnes ! Tous les Defender seront proposés en 4 roues motrices (s’il était besoin de l’écrire…) et promettent un toucher de route « joueur », sécurisé par les suspensions multibras. Quant au confort, il sera garanti par la suspension pneumatique (sur les modèles qui pourront en être équipés)

Vous allez nous dire que tout cela a un poids. Celui-ci frise en effet les 2 tonnes et demi sur un 110 tout équipé. La structure monocoque en aluminium permet de contenir le poids, mais aussi de garantir la rigidité : c’est la plus rigide des structures aluminium proposées par le groupe !

Prix du nouveau Land Rover Defender : à partir de 49 900 €

Le prix d’appel du Land Rover Defender est pile-poil sous la barre des 50 000 euros, ce qui le place dans la gamme entre un nouveau Range Rover Evoque (dès 39 750 €) et un Velar (à partir de 58 700 €). Mais les acheteurs du Defender ne compareront sans doute avec aucun modèle de la gamme, leurs attentes étant spécifiques.

Nouveau Land Rover Defender 2019 LNA-602194

La différence de prix entre une version longue et une version courte s’établit à 6 000 € tandis que les écarts de prix entre les versions sont variables, de 4 000 à 6 300 €. Tout cela mis bout à bout aboutit à un prix plafond de 99 200 €, pour un Defender 110 P400 en finition X.

À noter, la gamme du nouveau Defender est construite de façon à favoriser la montée en gamme plutôt que de devoir piocher allègrement dans les options, une tradition propre au secteur premium, et plus particulièrement aux marques allemandes. Donc à moins de souhaiter un seul équipement en particulier et de le prendre en option sur une finition basse, les clients auront tout intérêt à choisir d’office une version SE. 

Pour en savoir plus, RDV sur le site Land Rover

Source Land Rover

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021