audi tt coupe 60

Audi TT 1.8t : Tentatrice Talentueuse

audi tt 1998 uzywane 1
Intemporelle Audi TT

C’est un fait incontestable : une réputation et une image de marque se construisent essentiellement grâce à des modèles iconiques. Audi ne pourra pas le nier : après la bien nommée Quattro, dont elle tire le nom de son système à quatre roues motrices si novateur à l’aube des années 80, et qui, plus de 40 ans plus tard, est devenu à jamais indissociable de la marque Audi, ce sera au tour de la TT première du nom de marquer elle aussi de son empreinte l’histoire de la marque aux quatre anneaux, celle qui saura dépoussiérer l’image d’Audi, certes respectable, mais jusqu’alors assez conservatrice.

Technologie et Tradition ?

Le virage à 90 degrés opéré par Audi avec cette nouvelle venue commence déjà par le nom : TT. Deux lettres toutes simples, sans chiffre, sans aucune autre information nous permettant d’en savoir plus sur son positionnement dans la gamme, sa cylindrée ou sa puissance par exemple. Mais alors ? Pourquoi TT, alors qu’Audi avait déjà adopté une nouvelle nomenclature pour ses modèles depuis les défuntes Audi 80 et 100 devenues A4 et A6 en 1994 ? Contrairement à ce qui a pu être dit ici ou là, TT ne veut pas dire “technologie et tradition” et encore moins “talentueuse tentatrice” comme j’ai pu l’écrire non sans une pointe d’humour en titre.
L’origine de cette appellation est plus subtile et est à aller chercher du côté du passé de la marque, et plus particulièrement du côté de l’ancienne marque allemande NSU. Celle-ci, avant d’être absorbée par Audi en 1977, avait baptisé ainsi un de ses modèles dans les années 60. Une sportive populaire qui n’est pas sans rappeler notre Simca Rallye nationale, et qui faisait elle-même référence au glorieux passé de NSU comme constructeur de motos où il s’est brillamment illustré en compétition, remportant tout sur son passage, comme la redoutable course du Tourist Trophy sur l’île de Man, considérée comme l’une des plus spectaculaires et des plus dangereuses du monde. Rien que ça.
TT pour Tourist Trophy, voilà pour le clin d’œil.

nsu 3538349 1280
La NSU TT

Truculente Tudesque

Continuons sur la genèse de celle qui aurait pu être une…Renault. Oui oui vous avez bien lu… Figurez-vous que début 1994, Renault présente un concept-car dessiné par Jean-Pierre Ploué, le père de la Twingo première du nom : l’Argos. Une étude tranchant radicalement avec les codes stylistiques en vigueur à l’époque, marquant une rupture totale avec la mode du bio-design typique des années 90, annonciatrice d’une ère nouvelle pour le design automobile et inspiratrice pour nombre de studios et autres bureaux d’études.

concept renault argos 4
Concept-car Renault Argos

L’Argos renonce aux lignes tout en rondeurs caractéristiques du bio-design, y oppose des lignes droites, tranchées, à l’esprit rigoureux, nettes et sans fioritures. Une étude jouant ostensiblement avec les symétries de son dessin…tiens, ça ne vous rappelle rien ?
En effet, séduits par la ligne de ce concept, les décideurs de Volkswagen s’accaparent de l’ébauche et statuent sur la fabrication d’un prototype qui sera présenté au salon de Francfort 1995. Baptisé TT Concept, c’est peu dire qu’il fait sensation ! Un gros jouet dans le plus pur style Bauhaus qui ne laisse personne indifférent : formes géométriques, lignes épurées et sobres, minimalistes et fonctionnelles. Ce parti-pris esthétique rompt totalement avec la rigueur du style germanique classique bousculant les codes habituels, Audi ose et lance un sacré pavé dans la mare !

audi tt coupe concept 1
TT Concept


Toujours en 1995, c’est au salon se Tokyo cette fois-ci qu’est également présenté le “TTS Concept”, prélude de celle qui deviendra par la suite la TT Roadster.
Parce que oui, vous l’aurez aisément compris, Audi, vue la ferveur et l’enthousiasme du public, prend rapidement la décision de produire la TT. Presentée au salon de Paris 1998, elle deviendra ainsi une des rares voitures de série dont les lignes auront été reprises du concept quasiment telles quelles, tout juste aura-t-elle vu son bouclier redessiné ainsi que l’ajout d’une vitre laterale de custode, et c’est à peu près tout…
Cette bouille toujours aussi craquante, la gent féminine ne s’y trompera d’ailleurs pas,  dégageant une sensation de sportivité mêlée à une irréfragable robustesse.

autowp.ru audi tt coupe 35 2
Un dessin qui n’a pas pris une ride

Les mêmes ingrédients ont été utilisés pour le dessin de la planche de bord : une merveille de simplicité, aux lignes toutes aussi épurées et avant tout efficaces, tout juste relevées par de subtiles touches d’accessoires en aluminium brossé pour égayer le tout, comme le cache de l’autoradio, le cerclage des aérateurs, le centre du volant, le pommeau du levier de vitesses ou l’ensemble pédalier/repose-pied.
Comment dire ? C’est beau, c’est efficace, et ça l’est encore plus de 20 ans après, preuve en est que le style ou le design ne sont pas qu’une affaire de mode.

autowp.ru audi tt coupe 56
Un tableau de bord parfaitement agencé


Sinon, c’est une Audi, autrement dit c’est bien construit, c’est bien fini, les matériaux sont, comme d’habitude, de qualité. Plus de 20 ans après, ça ne bouge pas, bref, c’est du solide. On s’installe à bord, on s’y sent bien, c’est bien pensé, et on trouvera rapidement une bonne position de conduite. Toutes les commandes tombent sous la main, les sièges offrent un bon maintien, on remarquera quand même la ceinture de caisse haute, et la surface vitrée réduite font qu’on s’y sent “encapsulé”, les grands gabarits comme moi s’y sentiront du coup moins à l’aise, même chose pour s’en extirper. Mais bon, on sait à quoi s’attendre en accédant à bord, ce n’est pas non plus ce qu’on lui demande, et si on veut de “l’Espace” et de la surface vitrée, on peut toujours voir du côté des monospaces qui font ça très bien. Un peu comme pour les places arrières d’ailleurs, réduites à portion congrue, elles dépanneront de jeunes enfants quelques kilomètres tout au plus, entre style et praticité, ses concepteurs ne se sont pas posé de questions.
Une chose m’avait marqué à l’époque, c’était le choix des ambiances et autres coloris d’intérieurs disponibles à la commande : au-delà des traditionnels intérieurs noirs ou gris, on pouvait aussi bien opter pour de plus originaux intérieurs bleus (en deux nuances : bleu Denim ou bleu Océan) ou même vert, recouvrant les moquettes, les sièges, les panneaux de portes, la moitié du tableau de bord et jusqu’au ciel de toit ! Ça faisait très “intérieur germanique des années 80”, so kitsch… Je suis d’ailleurs curieux de savoir si cela s’était bien vendu à l’époque…

S0 audi tt mki 1998 2006 une icone du design des 3 500 eur 613036

Tonique et Taquine

Passons du côté purement technique désormais, niveau châssis et comportement routier, ça dit quoi ?
Ça dit que la plateforme de la TT est commune à d’autres modèles VAG, comme l’Audi A3 (8L), la Volkswagen Golf 4, la New Beetle ou bien à certaines de ses cousines tchèques ou espagnoles, économies d’échelle oblige. Autrement dit un châssis “sécure”, bien sous tous rapports. Encore une fois, nous sommes à bord d’une Audi, là où efficience et sécurité règnent, et plus encore quand cette toute première mouture d’accès de gamme était équipée de la transmission Quattro disponible en option. Direction assistée juste ce qu’il faut, guidage précis, freinage efficace, toutes les conditions étaient réunies pour prendre du plaisir à son volant. Mais en pure traction qu’est la TT, il faudra toujours garder à l’esprit que, poussée dans ses derniers retranchements, elle vous gratifiera d’un comportement très sous-vireur. En d’autres termes, néophytes et apprentis pilotes attention : gare au “tout droit” !

autowp.ru audi tt coupe 84
Audi TT 180 cv


Côté motorisation on retrouve là aussi un groupe motopropulseur hérité de ses cousines : le 1.8 turbo coiffé d’une belle culasse à 20 soupapes, et développant donc 180 chevaux. Un moteur fiable et éprouvé, pour peu qu’on lui ait prodigué un minimum d’entretien et de soins. 180 (gloutons) canassons, qui sont, pour le commun des mortels amplement suffisants pour mouvoir ce petit scarabée et pour prendre du plaisir à son volant. Mais soyons honnêtes, n’espérez pas être “satellisés” non plus, les performances sont certes honorables, largement suffisantes pour se faire plaisir sur une petite départementale sinueuse, mais elle n’est pas non plus une sportive pure et dure dans le sens inflexible du terme.

audi tt coupe 11
4 cylindres, 1.8 turbo et 20 soupapes au programme


Considérons-la plutôt comme une petite GT qu’on mènera bon train et en toute sécurité. Pour plus d’agrément et de sensations, lorgnez davantage vers la version développant 225 chevaux sortie quelques mois après, une Quattro Sport développant 240 chevaux ou encore une V6 3.2 forte de 250 chevaux, qui rempliront mieux cet office.

Turbulente et Teigneuse

N’empêche, et même si elle n’est ni échevelée ni dévergondée, Audi a néanmoins dû faire face à un début de carrière entaché à cause de soucis de tenue de route fort ennuyeux pour l’image de marque de la vénérable maison Audi.

autowp.ru audi tt coupe uk spec 28
Audi TT 180 cv

En effet, la TT ayant malheureusement été mise en cause en Allemagne dans plusieurs accidents aux conséquences tragiques, la faute à un train arrière trop baladeur qui, à haute vitesse, la faisait dangereusement dévisser au moindre coup de frein ou lors d’un simple levé de pied. Rigolo sur circuit quand on fait exprès et qu’on y est préparé juste avant de contrebraquer, mais pour un conducteur lambda peut-être trop optimiste, c’est le tête-à-queue assuré…
Il n’en fallait pas plus pour que la presse de l’époque s’empare de l’affaire et discrédite la TT qui, vous vous en doutez, s’en serait bien passé. Mais c’était sans compter sur la capacité de réaction rapide du groupe VAG qui s’empressa d’apporter les modifications nécessaires afin d’aseptiser le comportement de la belle et la rendre plus sûre. Barre stabilisatrice modifiée à l’avant, à l’arrière également sur les versions Quattro, bras transversaux, amortisseurs retarés, montage d’un ESP de série, sans oublier la pose d’un aileron sur la malle arrière afin d’augmenter l’appui aérodynamique sur le train arrière, tout à été réévalué afin de rendre cette TT plus bienveillante et plus sécurisante, et pour permettre au train arrière de suivre celui de l’avant là où il aura décidé d’aller sans ciller.
Saluons de fait le joli tour de force des ingénieurs qui auront réussi à rendre une nouvelle copie autrement plus réussie, une TT remaniée à l’adhérence augmentée, tout en améliorant son confort, rendu pour le coup bien moins ferme que sur les premières versions. Des corrections bénéfiques qui feront que l’Audi TT ne souffrira même pas de ce malheureux début de carrière.

Teutonne Tentante

audi tt coupe 75 01d201ac0fd20b27
Un des premiers modèles sans aileron

Alors ? Que vaut aujourd’hui la TT ? Un véritable coup de cœur à n’en pas douter. L’histoire nous apprendra qu’elle aura eu une carrière repue de succès, nous démontrant que ce coup d’essai signé VAG s’est finalement avéré être un coup de maître, que même ses (nombreux) soucis de fiabilité n’auront pas réussi à attiédir. Parce que oui, il y en a eu des soucis de fiabilité, plus ou moins enquiquinants, mais suffisants pour ne pas passer les passer sous silence : que ceux qui possèdent ou qui ont déjà possédé une TT, et qui n’ont jamais connu de problèmes de porte instruments défaillants aux aiguilles désorientées, de sondes lambda capricieuses (pré ou post catalyseur), de bobines d’allumage labiles, ou d’électrovannes N75 déficientes lèvent le doigt ! Et j’en passe…
Heureusement tout cela est compensé par  un ensemble moteur/boîte de vitesses globalement très solide, autorisant des kilométrages très élevés sans gros ennuis majeurs, et puis tout se trouve encore très  facilement pour pallier à tous ces désagréments.

autowp.ru audi tt coupe 45
Un véritable collector

En définitif, et plus de vingt ans après, elle jouit encore et toujours d’un très fort capital sympathie et est considérée, à juste titre, comme une youngtimer tout à fait désirable et collectionnable. Pour l’anecdote, ma chère et tendre épouse, qui a récemment eu l’occasion d’en conduire une pendant quelques semaines, s’étonnait du fait que, sur la route du gagne-pain, arrêtée à un stop ou à un feu rouge, certains regards se voulaient plus ou moins insistants. Et moi, avec toute la bienveillance d’un mari aimant, de lui répondre en la rassurant sur un ton à peine ironique que c’est bel et bien l’Audi qu’ils admiraient…
Alors oui, et comme d’habitude lorsqu’il s’agit d’automobiles néo-collectionnables, le tout sera d’en trouver une belle. Aucun souci à se faire de ce côté-ci, les annonces sont légion et vous réussirez à coup sûr à rapidement trouver votre bonheur. Tout dépendra également de ce vous recherchez exactement. Parce qu’on trouve de tout, du modèle entièrement bolidé au moteur trafiqué ou dopé aux anabolisants, jusqu’à celui parfaitement d’origine, il y a un monde d’écart.
La palette d’acheteurs potentiels est elle aussi variée, on trouvera aussi bien des personnes qui démonteront la banquette arrière pour gagner une dizaine de kilos façon “Quattro Sport”, comme on trouvera certains puristes qui entreprendront des recherches pour trouver des modèles qui auront échappé au rappel, et donc dépourvus d’aileron, selon eux plus proches du concept car originel, aux lignes les plus pures… Finalement tout le monde réussira malgré tout à trouver son bonheur, en fonction de ses envies, de ses besoins et du budget alloué : du jeune permis qui cherchera un petit prix pour accéder à la galaxie Audi, le tout sera de pouvoir l’assurer, d’un ménage en quête d’un second véhicule original, parfait daily pour aller au boulot pour peu qu’on ne travaille pas trop loin du domicile (500 kilomètres avec un plein relèvent de l’exploit), ou d’un amateur qui cherchera une voiture plaisir pour flâner le dimanche matin, coude à la portière, en allant chercher du pain frais pour le déjeuner, l’Audi TT saura à coup sûr s’adapter à toutes vos humeurs.

Photos : Audi

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021