Essai Dacia Duster

Prise en main Dacia Duster blue dCi 115 4×4 : poussière puissance 4 (partie 3/3)

Le Dacia Duster n’est pas un simple SUV, il sait se faire 4×4, et c’est ce que nous avons vérifié avec cette prise en main.

Le Dacia Duster est un des rares B SUV a être proposé en version 4 roues motrices en France. Le Toyota Yaris Cross vient de le rejoindre en France, alors que certains concurrents proposent cette variante sur d’autres marchés. C’est le cas du Captur quand il devient Kaptur en Russie, mais c’est aussi car il se base sur le… Dacia Duster ! Revenons à nos moutons, ou plutôt, au Dacia Duster. Dacia nous l’a fait tester sur une piste tout-terrain : l’occasion de le conduire sur des chemins inhabituels. 

Essai Dacia Duster blue dCi 115 4x4 Exterieur 05

Tous les chemins mènent au Dacia Duster

Dès l’origine, le Dacia Duster a été proposé en version 4×4, en puisant dans la banque d’organes Nissan. On ne change pas une équipe qui gagne, la plate-forme du Dacia Duster n’a pas changé depuis 11 ans. Et même s’il n’est pas équipé d’une boite de transfert, le Dacia Duster est équipé pour faire du tout-terrain. Il ne sera bien sûr pas au niveau d’un Land Rover Defender. 

En France, Dacia Duster 4×4 ne se conjugue plus qu’en Diesel. Merci au Malus. En même temps, le couple d’un diesel est habituellement mieux adapté aux situations tout-terrain. Sauf que le blue dCi 115 et le TCe 150 proposent un couple très proche (260 Nm entre 1 750 et 2 750 tr/min pour l’essence, 250 Nm entre 1 700 et 3 750 tr/min pour l’essence), mais le Diesel se rattrape avec une consommation annoncée bien inférieure (5,3 contre 6,8 l/100 km) et un taux de C02 plus bas (138/139 contre 153 g/km).

Put* ça penche…

Le Dacia Duster ayant été conçu comme tout-terrain dès sa création, il présente des chiffres intéressants pour les épreuves hors routes :

  • 30° en angle d’attaque
  • 34° en angle de sortie
  • Une garde au sol 214 mm (à vide)

Il est désormais équipé de pneus 4 saisons (label 3PMSF) et d’un système 4×4 monitor enrichi. Via l’écran central de 8 pouces, il est possible d’afficher les différentes inclinaisons, l’altimétrie et le contrôle adaptatif de descente. La sélection des différents modes de motricité se fait par une molette sur la console centrale : 2 roues motrices, automatique ou 4 roues motrices. Nous ferons le parcours en mode automatique.

Le parcours présente différentes difficultés. La plupart se feront sans toucher à l’accélérateur ni au frein : bottes de terre alternées ou rondins sont des obstacles faciles pour le Dacia Duster. Plus loin, des bottes de terre plus accentuées permettent de voir les dessous du Dacia Duster 4×4 : aussi bien pour les spectateurs que le conducteur, grâce à un miroir ! Nous avions déjà pu profiter de cette vue auparavant, mais seulement au 1/18° grâce à Solido

Essai Dacia Duster blue dCi 115 4x4 Exterieur 11 1

… On voit le vide à travers les planches

Plus loin, c’est un devers. Clairement, à l’intérieur, on a l’impression d’être à 45° et d’être à 2 doigts de tomber sur notre voisin. C’est dans ce type de situation que des sièges plus baquets aurait été plus adaptés. Mais le Moniteur 4×4 nous indique une inclinaison de 20°…. Il faut alors accélérer un peu pour maintenir sa position en haut de la pente, puis pour prendre un virage dans un dévers inversé. 

Plus loin, ce sont 2 tranchés créées pour l’occasion qui montre la capacité du Duster à faire du tout-terrain. Le premier commence dans un virage, et nous rappelle son bon diamètre de braquage testé jusqu’alors en ville. Le second, commence par une montée, et la descente est impressionnante ! Nous pensions que le sabot mordrait la poussière, et non, merci l’angle d’attaque de 30°. Arrivé en bas, c’est le couple qui prend le relai pour remonter la pente ! Il y arrive sans aucune hésitation, merci au couple ! 

Message reçu 4 sur 4 !

Le petit tour est déjà terminé, mais ce jeu de piste démontre que le Dacia Duster peut affronter pas mal de situations grâce à ses 4 roues motrices. Et les clients ne se trompent pas, ce sont 20% des Dacia Duster qui sont vendus en 4 roues motrices en Europe. La proportion est sûrement bien supérieure dans les régions montagneuses. Réfléchissez tout de même avant de sauter le pas des 4 roues motrices, le Dacia Duster se débrouille déjà très bien sur les chemins de campagne en 2 roues motrices.

Le surcoût de 2 300 € (soit 22 900 € en finition prestige essayé ici), la consommation passant de 4,8 à 5,3 l / 100 km en cycle WLTP mixte et le malus de 0 à 190 € font grimper quelque peu le budget, même s’il reste en soi très intéressant sur le marché. 

Crédits photos : Guillaume Agez

Retrouvez nos articles sur le Dacia Duster restylé :

Mais aussi :

Essai Dacia Duster, quelques photos en plus :

Alimenté avec passion par l’association Le Nouvel Automobiliste

Copyright © 2021